Brèves / Culture

Medias : Le ministre de la Communication définit le rôle de l’ARPE.

Posté le 09/08/20

 

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer a annoncé  dans un entretien à l’APS que l’Autorité de régulation de la presse écrite (ARPE) aura entre autres missions « d’encourager la pluralité de l’information et de veiller à la diffusion et la distribution de l’information écrite à travers tout le territoire national ».

Dans son entrevue à l’APS, M. Belhimer a également indiqué que l’ARPE sera « indépendante » et qu’elle jouira « d’une autonomie financière ». Cette liberté lui permettra, dit-il, de veiller à la « promotion et la mise en exergue de la culture nationale dans tous ses aspects » à travers « l’encouragement et la consolidation de la publication et la diffusion (de l’information) dans les deux langues nationales ».

Afin de respecter la pluralité des opinions qu’il a appelle de ses voeux, le ministre de la Communication a rappelé que la loi organique relative à l’information de 2012 stipule que l’ARPE doit s’assurer de « l’interdiction de la concentration des titres et organes sous l’influence financière, politique ou idéologique d’un même propriétaire ».

Le porte-parole du gouvernement a conclu en rappelant que l’instance régulatrice de la presse avait aussi pour fonction « de fixer les règles et les conditions des aides accordées par l’Etat aux organes d’information et de veiller à leur répartition ».

Pour rappel, l’ARPE est un organisme composé de 14 membres nommés par décret présidentiel pour un mandat de six ans non renouvelable.