Économie

Algérie : Mise en place d’une nouvelle feuille de route pour l’agriculture et le développement rural.

Posté le 27/07/20

 

Le Conseil des ministres réuni dimanche autour du Président de la république Abdelmadjij Tebboune a débattu d’une feuille de route pour la relance du secteur de l’agriculture et du développement rural. Il a été décidé à l’issue de ces échanges de la création d’un institut – au niveau d’une université du sud – spécialisé dans l’agriculture saharienne.

C’est le ministre de l’agriculture et du développement rural, Abdelhamid Hemdani, qui a exposé sa feuille de route sur la redynamisation du secteur agricole et rural. 

Pour ce faire, le ministre a proposé différentes étapes qui s’étalent entre le second semestre 2020 et la fin de l’année 2021 ainsi que des actions transversales continues durant le plan quinquennal 2020-2024. 

Intervenant à l’issue de la communication de M.Hemdani, le chef de l’Etat a mis l’accent sur « le besoin indispensable de l’augmentation de la production, synonyme de sécurité alimentaire et d’allégement de la facture d’importation ». 

Et d’ajouter : « La mise en œuvre du programme présenté doit passer nécessairement par une réorganisation adéquate des structures du ministère de l’Agriculture, aussi bien au plan national, régional que local. Celle-ci passe aussi par la création d’offices et de structures qui permette une synergie avec les agriculteurs ».

Sont prioritairement concernées par ces réformes les filières telles que : « les oléagineux, le maïs, les produits sucriers, l’apiculture, le secteur de l’élevage et son pendant de production laitière ». 

Abdelmadjid Tebboune a conclu son discours en demandant expressément au Premier ministre, Abdelaziz Djerad, de créer un institut spécialisé dans l’agriculture saharienne en faisant, si besoin, appel « à la coopération internationale avec les partenaires étrangers qui ont acquis une expérience avérée dans le domaine ».